Le puissant général iranien Soleimani tué dans un raid américain en Irak, le guide suprême crie « vengeance »


Le Pentagone a annoncé que Donald Trump avait lui-même donné l’ordre de « tuer » Soleimani, un dirigeant des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique.

 

 

DIRECT. Le guide suprême iranien promet de « venger » la mort du général Qassem Soleimani, tué dans un bombardement américain

Le puissant général iranien Qassem Soleimani, émissaire de la République islamique en Irak, a été tué tôt ce vendredi dans un raid américain à Bagdad, trois jours après une attaque inédite contre l’ambassade américaine.

Peu après l’opération, le Pentagone a annoncé que le président américain Donald Trump avait lui-même donné l’ordre de « tuer » Soleimani, un dirigeant des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique. Abou Mehdi al-Mouhandis, un dirigeant pro-iranien, est également mort dans ce bombardement.

« Escalade extrêmement dangereuse »

Il s’agit de « la plus importante opération de décapitation jamais menée par les États-Unis, plus que celles ayant tué Abou Bakr al-Baghdadi ou Oussama Ben Laden », les chefs de Daesh et Al-Qaïda, a commenté Phillip Smyth, spécialiste américain des groupes chiites armés. Alors que le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, y a vu une « escalade extrêmement dangereuse et imprudente », le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a décrété un deuil national de trois jours et juré de venger Soleimani.

SUITE