Carlos Ghosn fui le Japon caché dans une boîte pour instrument de musique 


Selon la chaîne de télé libanaise MTV, il se serait caché dans une boîte pour instrument de musique.

Comment Carlos Ghosn a-t-il réussi à quitter le Japon, sans laisser de traces ? Ce mardi, les responsables de l’immigration japonaise ont confirmé l’absence de traces de son passage lors de sa sortie du territoire, ont-ils déclaré sur la chaîne publique japonaise NHK.

La NHK a également avancé l’hypothèse qu’une personne ressemblant à Ghosn avait été enregistrée par des responsables libanais comme entrant dans le pays à l’aéroport de Beyrouth sous un nom différent.

Mais le mystère du pourquoi du comment, reste entier sur le moyen qu’il a utilisé pour échapper à la vigilance des autorités japonaises alors qu’il est assigné à résidence et sous surveillance vidéo 24 heures/24.

Un groupe de musiciens complice

Selon la chaîne de télévision libanaise MTV, l’évasion de l’ancien patron de Renault-Nissan serait digne d’un film hollywoodien : Carlos Ghosn se serait caché à l’intérieur d’une boîte destinée à un instrument de musique.

Une information reprise par plusieurs médias internationaux, dont le Guardian et le Nikkei Asian review. Carlos Ghosn aurait fui Tokyo, caché dans un étui à instruments de musique : une évasion qui aurait été entièrement orchestrée par sa femme, Carole, et avec l’aide d’un groupe de musique et d’une équipe d’anciens officiers des forces spéciales.

L’évasion aurait commencé lorsque le groupe de musiciens est arrivé dans le logement de Ghosn, à Tokyo, où il résidait dans des conditions strictes de mise en liberté sous caution, y compris sous surveillance vidéo 24 heures sur 24, rapporte la chaîne de télévision libanaise MTV.

À la fin de la performance, lorsque les musiciens ont entrepris de ranger leurs instruments, Ghosn se serait glissé dans l’un des étuis avant d’être transféré dans un petit aéroport local.

Le déroulé et l’organisation du plan d’évasion qui a été, toujours selon MTV, entièrement organisé par la femme de Carlos Ghosn, Carole, restent flous puisque Carlos Ghosn n’avait pas le droit de voir son épouse, ni de lui parler, condition expresse de la justice japonaise dans le cadre de sa mise en liberté surveillée. Pendant sept mois, le couple n’a pas pu se parler du tout.

SOURCE OUESTFRANCE