Vidéo / 13 Militaires français tués au Mali : ce que l’on sait de l’accident d’hélicoptères


Six officiers, six sous-officiers et un caporal-chef de l’opération Barkhane sont morts dans l’accident de deux hélicoptères, en pleine mission contre le terrorisme au Sahel.

AFP_595170-01-07.jpg

 

38 soldats français tués depuis 2013

Cet accident porte à 38 le nombre de militaires français tués au Mali depuis le début de l’intervention française dans ce pays du Sahel en 2013, avec l’opération Serval. Le dernier mort était le brigadier Ronan Pointeau, 24 ans, tué début novembre dans l’explosion d’un engin explosif.

Le dernier accident mortel d’hélicoptères dans l’armée remonte à février 2018, lorsque deux hélicoptères d’une école de l’armée de Terre s’étaient écrasés dans le Var, à une cinquantaine de kilomètres de Saint-Tropez, après une collision en vol, faisant cinq morts.