Cyclone Idai au Mozambique : «Une situation apocalyptique


Et pendant ce temps-là L’opération de sauvetage des victimes du cyclone au Mozambique 🇲🇿 se poursuit. Plus de 2.1 millions de personnes touchées

Une semaine après le passage du cyclone Idai dans la nuit du 14 au 15 mars, la situation reste critique au Zimbabwe, Malawi et surtout au Mozambique.

 

Dans ce pays du sud-est de l’Afrique qui compte près de 30 millions d’habitants, le bilan est grave : au moins 293 morts, plus de 1 500 blessés recensés et 15 000 personnes en besoin urgent d’être secourues. Et ces estimations risquent d’être revues à la hausse, le président mozambicain, Filipe Nyusi, a annoncé que le nombre de victimes pourrait dépasser le millier. L’accès aux régions sinistrées reste très compliqué du fait de la destruction de nombreuses voies de communication et des milliers de personnes sont bloquées par les eaux.
7797276748_le-cyclone-idaia-a-provoque-des-inondations-catastrophiques-et-des-eboulements-de-terrain-au-mozambique-et-au-zimbabwe.jpg

La solidarité internationale se met peu à peu en place : les Nations unies ont annoncé une aide de 20 millions de dollars (plus de 17 millions d’euros), l’aviation sud-africaine soutient les autorités mozambicaines dans le secours des sinistrés et l’armée américaine pourrait également intervenir. Les différentes ONG évaluent la situation pour estimer les besoins. Gwenola Seroux, responsable des urgences pour Médecins sans frontières France (MSF), coordonne les secours et la logistique depuis Paris, a répondu aux questions de Libération.

3f8da7a_izkXswxW55szOTJh0byYKkE8.png