Brexit : les Britanniques ont « honte » de leurs dirigeants


Brexit : les députés rejettent pour la troisième fois l’accord de retrait

Brexit : les Britanniques ont « honte » de leurs dirigeants

C’est une nouvelle claque pour la Première ministre, qui avait mis l’annonce de son futur départ dans la balance pour arracher leur feu vert, en espérant obtenir ainsi de l’UE un report du Brexit au 22 mai.

55538017_313839232650879_9114374704709238784_n

 
C’est non, non et non. Les députés britanniques ont de nouveau rejeté, ce vendredi, l’accord de retrait conclu fin novembre par Theresa May avec l’UE par 344 voix contre 286, soit un écart de 58 voix. C’est la troisième fois qu’ils refusent d’y apporter leur feu vert : ils l’avaient déjà massivement repoussé, à la mi-janvier, par 230 voix d’écart (432 voix contre 202), puis à la mi-mars, par 149 voix (242 voix contre 391).

C’est une nouvelle claque pour la Première ministre, qui avait mis dans la balance l’annonce de son prochain départ pour tenter de convaincre les hard Brexiters du parti conservateur. Mais cela n’a pas suffi à rallier les derniers jusqu’au-boutistes. Quant au DUP, le petit parti unioniste nord-irlandais qui donne à Theresa May sa majorité parlementaire, il avait prévenu ces derniers jours que ses dix élus voteraient contre l’accord. Le gouvernement comptait sur quelques voix venant du Labour. Mais cela n’a pas suffi. Et le miracle ne s’est pas produit.

A l’issue du vote, le chef de l’opposition travailliste, Jeremy Corbyn, a estimé que Theresa May devrait démissionner tout de suite, et il a réclamé la tenue d’élections législatives pour permettre aux Britanniques de décider de leur avenir…

SOURCE ALEXANDRE COUNIS