Mondiaux d’athlétisme : Justin Gatlin fait trébucher Usain Bolt


Mondiaux d’athlétisme : Justin Gatlin fait trébucher Usain Bolt

L’Américain a remporté la finale du 100 m à la surprise générale. Le Jamaïcain, qui disputait sa dernière finale individuelle, termine troisième, derrière Christian Coleman.

Justin Gatlin salue Usain Bolt après l’avoir devancé lors de la finale du 100m des Mondiaux d’athlétisme à Londres,
Stupeur dans les tribunes du stade olympique de Londres, samedi 5 août, où la finale tant attendue du 100 m des championnats du monde d’athlétisme s’est conclue par l’improbable victoire du paria américain Justin Gatlin, 35 ans, devant son compatriote Christian Coleman. Le Jamaïcain Usain Bolt termine troisième, le Français Jimmy Vicaut sixième.

La perf
Un moment de stupéfaction. Un silence de mort. Puis une bronca, énorme. C’est peu dire que la conclusion de la finale du 100 m de Londres, samedi soir, a surpris. Usain Bolt vient de terminer la ligne droite à une surprenante troisième place.

 

Interloqués, sonnés, les spectateurs du stade olympique ont mis quelques secondes avant de prendre conscience que le nouveau champion du monde s’appelait Justin Gatlin. Comment dit-on « boire le calice jusqu’à la lie » en anglais ?

Le sprinteur américain, pris plusieurs fois par la patrouille antidopage au cours de sa carrière, n’a cessé de se faire huer depuis le début de la compétition. C’est pourtant bien lui qui l’a emporté (9 s 92), avec ses vieilles guiboles de 35 ans.

Treize ans après son titre olympique à Athènes, douze ans après son sacre mondial à Helsinki sur 100 m, Gatlin a remis le couvert avec l’appétit d’un jeunot. Alors les huées ont repris de plus belle. Derrière Gatlin, son compatriote Christian Coleman (9 s 94), tout juste 21 ans, souffle l’argent à Bolt (9 s 95).