SANTE DU ROI DE THAILAND – Bhumibol Adulyadej soigné pour une « sévère infection » sanguine


Le roi de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej, a été soigné ces jours-ci pour une « sévère infection » sanguine, a annoncé ce vendredi le palais royal.Selon un communiqué du Palais royal vendredi soir, des analyses de sang ont révélé que le souverain souffrait d’une « infection sévère ».

« Le 31 août, son rythme cardiaque était rapide et il présentait du mucus épais. Les tests effectués sur le mucus et le sang ont révélé une sévère infection », a précisé le palais.Une radio a également montré qu’il avait du liquide dans les poumons, ce que le traitement a contribué à résorber, selon le palais.

602100-le-roi-bhumibol-adulyadej-adresse-un-message-aux-thailandais-le-jour-de-son-anniversaire-le-5-decemb

Agé de 88 ans, le roi Bhumibol, qui est le plus vieux monarque en exercice avec 70 ans passés sur le trône, est hospitalisé presqu’en permanence depuis deux ans.Le Palais royal, habituellement avare en déclarations sur l’état du roi, a multiplié les bulletins de santé ces derniers mois.Depuis le mois de mai, Bhumibol Adulyadej a notamment été soigné pour une infection pulmonaire, un rétrécissement des artères au niveau du coeur et il a subi plusieurs interventions pour une hydrocéphalie récurrente.Le souverain n’a pas été vu en public depuis près d’un an. Sa dernière apparition publique, fugace, remonte à septembre 2015, dans une courte vidéo le montrant dans un fauteuil roulant, à l’hôpital Siriraj de Bangkok où il séjourne depuis juin 2015.En décembre, le Palais avait publié une photographie officielle le montrant, de loin, assis sur un trône doré, lors d’une cérémonie pour laquelle les nouveaux juges des tribunaux civils et militaires se sont déplacés à l’hôpital de Bangkok pour prêter serment.Un communiqué du Palais en janvier faisait état d’une brève sortie en voiture du monarque pour visiter un palais.

THAILANDE-ROI1

Le roi Bhumibol est profondément vénéré en Thaïlande où sa santé fragile suscite beaucoup d’inquiétudes. Ses portraits sont omniprésents à travers le pays et le culte de sa personnalité a encore été renforcé depuis le coup d’Etat du 22 mai 2014, réalisé au nom de la défense de la monarchie.Et dans un pays qui souffre depuis plus de dix ans de divisions politiques profondes exacerbées par les luttes d’influence des élites dans cette période de fin de règne, le sujet de sa succession est extrêmement sensible alors que la famille royale est protégée par une des lois de lèse-majesté les plus sévères au monde.Le roi n’a aucune prérogative constitutionnelle mais il exerce une très forte autorité morale et reste considéré comme la seule personnalité capable de réunir les Thaïlandais.Avec AFP (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) samedi 2 septembre 2016

Source : Lepetitjournal.com – SANTE DU ROI – Bhumibol Adulyadej soigné pour une « sévère infection » sanguine