Un commando jihadiste a mené vendredi soir une attaque sanglante sur un restaurant et un hôtel de Ouagadougou fréquentés par des Occidentaux


Un commando jihadiste a mené vendredi soir une attaque sanglante sur un restaurant et un hôtel de Ouagadougou fréquentés par des Occidentaux

A jihadist commando Friday night led a bloody attack on a restaurant and a Ouagadougou

hotel frequented by Westerners, killing several dozen people and taking hostages

5456527_ouaga-7-afp-nabila-el-hadad.jpg

A jihadist commando Friday night led a bloody attack on a restaurant and a Ouagadougou

hotel frequented by Westerners, killing several dozen people and taking hostages. This

was claimed by Al-Qaeda in Islamic Maghreb less than two months after a similar attack in Mali. A joint onslaught of local forces and French military was still underway early Saturday morning. Just before 2:00 (local and GMT, 3:00 in Paris), « the assault began » on the Splendid hotel, luxury hotel in the center of the Burkina Faso capital where several assailants were entrenched, tweeted the Ambassador of France Gilles Thibault.

5456527_ouaga-3-reuters.jpg
Splendid, which has 147 rooms, is frequently used by Westerners and the UN agency staff. Security checks were in place at the entrance, but could not prevent the outbreak of the attackers to 19:45 (20:45 in Paris), when heavy gunfire and explosions erupted. The commando also targeted a nearby restaurant, Cappuccino, also appreciated the expatriate clientele, whose attack was « many dead », including terrace.

5456527_ouaga-1-reuters.jpg

Un commando jihadiste a mené vendredi soir une attaque sanglante sur un restaurant et un hôtel de Ouagadougou fréquentés par des Occidentaux, faisant plusieurs dizaines de morts et prenant des otages. Cette opération a été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique moins de deux mois après une attaque similaire au Mali. Un assaut conjoint des forces locales et de militaires français était toujours en cours tôt ce samedi matin. Juste avant 2 heures  (locale et GMT, 3 heures à Paris), «l’assaut a commencé» sur l’hôtel Splendid, établissement de luxe du centre de la capitale burkinabè où plusieurs assaillants étaient retranchés, a tweeté l’ambassadeur de France, Gilles Thibault.

Le Splendid, qui compte 147 chambres, est fréquemment utilisé par des Occidentaux et par du personnel des agences onusienne. Des contrôles de sécurité étaient en place à l’entrée, mais n’ont pu empêcher l’irruption des assaillants vers 19h45 (20h45 à Paris), quand des tirs nourris et des détonations ont éclaté.  Le commando a également visé un restaurant voisin, le Cappuccino, lui aussi prisé de la clientèle expatriée, dont l’attaque a fait «plusieurs morts», notamment en terrasse.